Soudan – Mostafa Sid Ahmed – extrait de k7

Grande dédicace à Moussa, un Massalit du Darfour qui m’a offert cette k7 il y a une dizaine d’années.

Le temps a effacé les noms de l’artiste, des titres des morceaux et du label mais grâce à un auditeur j’ai pu apprendre que le chanteur était Mostafa Sid Ahmed. On reconnaît la tradition musicale citadine telle qu’on peut l’entendre à Khartoum chez un autre grand chanteur Soudanais, Abdelgadir Salim.

On s’écoute le second titre de la face A.

Bonne écoute!

Sinya

Messnawa – extrait de k7

20150816_174414

A la base, je ne suis pas trop branché mécanique mais allez savoir pourquoi, il y a une dizaine d’années il y avait un bidon d’huile entamé dans le coffre de ma voiture. J’avais dû m’en servir à un moment ou un autre et je me demande bien pour faire quoi, vu qu’un capot ouvert ne m’inspire rien du tout.

Toujours est-il qu’une fois j’avais un long trajet à faire et j’avais stocké pas mal de cassettes, pas très loin du bidon. Une fois arrivé à destination j’ouvris le coffre pour me rendre compte que le bidon avait fui et que de l’huile s’était imbibée dans une bonne quinzaine de cassettes, la plupart étant des enregistrements de Nass el Ghiwane, Jil Jilala, Essiham, etc … passe encore pour les fringues mais mes cassettes…

Les jaquettes étaient foutues mais je gardai malgré tout les cassettes et les mis à sécher (si on peut dire) sur le balcon. Quelques temps après, je fis des essais et figurez-vous qu’une bonne moitié des cassettes passaient encore à la lecture, sans problème. Je n’insistai pas sur les autres, j’avais encore besoin de mon poste et ne voulais pas le polluer.

Parmi tous ces albums figurait un 4 titres de Messnawa, le groupe Marocain des années 80 et 90. J’ai eu beau fouiller le net, je n’ai retrouvé ni la pochette de la cassette, ni le morceau. Les titres étaient inscrits en arabe sur la cassette pour une fois, “La3tnedeach” est celui que je vous propose. J’ai choisi un extrait de cette cassette car celle-ci était vraiment originale par rapport au reste du répertoire du groupe qui l’est moins, même s’il reste de qualité.

Voilà pour aujourd’hui. Ah, et méfiez-vous des bidons d’huile dans les coffres de bagnole.

Sinya

Thierry Robin et Hameed Khan – 1ère k7 (extrait)

Titi Robin et Hameed Khan - k7

Ce soir, je vous propose un extrait de la première k7 enregistrée par Thierry Robin, accompagné de son compère Hameed Khan aux tablas. Il s’agit d’une k7 artisanale et je dois dire que j’ai mis un moment avant de mettre la main dessus. J’avais fini par croire que ces enregistrements également sortis sur cd et dont on peut voir la pochette sur le site de l’artiste, n’existaient pas.

Vous m’excuserez pour la qualité du son, au début j’ai essayé de filtrer le souffle de mon magnéto mais j’ai finalement renoncé car ça dénaturait trop le reste des instruments. Vous avez donc droit ici à la version k7 numérisée, sans effets ou quoi que ce soit, comme si le radio-cassette faisait encore partie des meubles de votre salon.

Je vous propose le titre L’exil qu’on retrouve aussi sur le live Payo Michto, car je trouve que c’est un morceau qui résume vraiment bien le style de Titi sur sa première quinzaine d’années d’enregistrements, soit jusqu’à l’album Ciel de cuivre (mon préféré). Comme quoi, dès le premier titre, l’essentiel de ce qui allait suivre était déjà quasi contenu: douceur, nostalgie, vent, pluie et soleil…

Notre cher artiste sort son prochain disque le 21 avril 2015 avec Mehdi Nassouli au guembri 🙂

Retour aux années 80 en attendant, je vous souhaite une bonne écoute,

Sinya

Grèce – la tradition du Rébétiko – chansons des fumeries et des prisons (extrait)

Grèce - la tradition du Rébétiko

Ce soir, on écoute un magnifique extrait du vinyle sorti chez Ocora en 1984 intitulé “La tradition du Rébétiko – chansons des fumeries et des prisons”, non réédité sur cd à ce jour. Le titre que je vous propose s’intitule “la chasse au narghilé”:

“Ils en veulent à notre narghilé car ce sont les mangas (marginaux) qui l’utilisent.

Pourtant les aristos fument aussi en cachette, ils ont de petites copines, de véritables harems.

Ils s’amusent comme des aghas (seigneurs) (…)”

J’espère que vous serez séduits par ce blues méditerranéen, bonne écoute.

Sinya

Afghanistan – Music from the crossroad of Asia (extrait)

Afghanistan - Music from the Crossroads of Asia - front

Je ne sais pas si c’est en raison de l’approche de la journée de la femme, mais je me fais romantique ce soir, et à l’écoute du titre que je vous propose ici, je constate une chose: si avec votre conjoint vous vous entendez aussi bien que le duo d’interprètes formé par Setara Nahid et Musa Kasimi, alors vos enfants pourront dire plus tard qu’ils ont été les témoins de l’Amour!

D’autres morceaux de ce vinyle sont magnifiques, procurez-vous le les yeux fermés on peut le trouver à bas prix!

Et un petit bonus pour la route, en provenance de Herat, enregistré sur la télévision nationale Afghane il y a plus de 30 ans! Ce titre ne figure pas sur le vinyle mentionné ci-dessus.

Bonne écoute!

Sinya

Chant Pachtoun – Musiques classiques et populaires d’Afghanistan (extrait)

pochette musiques classiques et populaires Afghanistan

Question musique Afghane, j’ai toujours eu un faible pour le style Herati mais ce soir c’est un titre interprété par un ensemble Pachtoun, avec un jeune chanteur de 17 ans que je vous propose.

Je suis tombé sur ce vinyle consacré à l’Afghanistan, extrait de la collection “anthologie de la musique des peuples” il y a une dizaine d’années. En France, on a la chance d’avoir toujours eu de sacrées collections consacrées aux musiques du monde (Ocora, Inédit, etc…). Les enregistrements du disque ci-dessus s’étalent de 1971 à 1973.

Le musicien OUzbèke qui sourit sur la pochette s’appelle Ghaffar Khan, on le retrouve sur tout un tas d’enregistrements effectués dans les années 60/70 dans le pays, dont la plupart ont été réédités en cd. Nous aurons l’occasion de l’écouter une autre fois.

Je laisse place à la musique avec la voix plaintive de Mohammed Shah sur le morceau “Tokan na ko”.

Sinya

45 tours – Folklore Persan et Afghan (extrait)

Folklore Persan et Afghan

Je me rends compte avec effarement qu’aucun titre de musique Afghane n’a encore été publié sur le blog de Sinya!

Occupons-nous de réparer cet oubli dès ce soir avec une petite rareté, un extrait d’un 45 tours longue durée que j’avais déniché je ne sais où, avec une face de musique Iranienne et l’autre Afghane.

On est ici dans la pure musique populaire:

Voici un extrait du texte qu’on peut entendre dans le morceau :

” Ses bras sont remplis de fleurs, et de son jardin elle les offre au passant.

Et chaque jour elle se rend dans les champs.

Jolie fleur qui vit sur cette colline, à qui seras-tu demain?

Aussi, je te cueille aujourd’hui”

C’est court mais je vous rassure, on s’intéressera plus longuement au sujet prochainement.

Parce que soyons clair : la musique Afghane est la meilleure du monde! 😉

Sinya