Grèce – la tradition du Rébétiko – chansons des fumeries et des prisons (extrait)

Grèce - la tradition du Rébétiko

Ce soir, on écoute un magnifique extrait du vinyle sorti chez Ocora en 1984 intitulé “La tradition du Rébétiko – chansons des fumeries et des prisons”, non réédité sur cd à ce jour. Le titre que je vous propose s’intitule “la chasse au narghilé”:

“Ils en veulent à notre narghilé car ce sont les mangas (marginaux) qui l’utilisent.

Pourtant les aristos fument aussi en cachette, ils ont de petites copines, de véritables harems.

Ils s’amusent comme des aghas (seigneurs) (…)”

J’espère que vous serez séduits par ce blues méditerranéen, bonne écoute.

Sinya

Afghanistan – Music from the crossroad of Asia (extrait)

Afghanistan - Music from the Crossroads of Asia - front

Je ne sais pas si c’est en raison de l’approche de la journée de la femme, mais je me fais romantique ce soir, et à l’écoute du titre que je vous propose ici, je constate une chose: si avec votre conjoint vous vous entendez aussi bien que le duo d’interprètes formé par Setara Nahid et Musa Kasimi, alors vos enfants pourront dire plus tard qu’ils ont été les témoins de l’Amour!

D’autres morceaux de ce vinyle sont magnifiques, procurez-vous le les yeux fermés on peut le trouver à bas prix!

Et un petit bonus pour la route, en provenance de Herat, enregistré sur la télévision nationale Afghane il y a plus de 30 ans! Ce titre ne figure pas sur le vinyle mentionné ci-dessus.

Bonne écoute!

Sinya

Chant Pachtoun – Musiques classiques et populaires d’Afghanistan (extrait)

pochette musiques classiques et populaires Afghanistan

Question musique Afghane, j’ai toujours eu un faible pour le style Herati mais ce soir c’est un titre interprété par un ensemble Pachtoun, avec un jeune chanteur de 17 ans que je vous propose.

Je suis tombé sur ce vinyle consacré à l’Afghanistan, extrait de la collection “anthologie de la musique des peuples” il y a une dizaine d’années. En France, on a la chance d’avoir toujours eu de sacrées collections consacrées aux musiques du monde (Ocora, Inédit, etc…). Les enregistrements du disque ci-dessus s’étalent de 1971 à 1973.

Le musicien OUzbèke qui sourit sur la pochette s’appelle Ghaffar Khan, on le retrouve sur tout un tas d’enregistrements effectués dans les années 60/70 dans le pays, dont la plupart ont été réédités en cd. Nous aurons l’occasion de l’écouter une autre fois.

Je laisse place à la musique avec la voix plaintive de Mohammed Shah sur le morceau “Tokan na ko”.

Sinya